LES COULEURS DU JOUR

 

Ces Couleurs sont celles de la fréquence dominante pour la période correspondante (quatre à six jours selon les cas). Elles prédéterminent la nature des évènements et des expériences vécus durant ce temps. Si l’une de vos Clés coïncide avec ces couleurs, votre expérience personnelle de ces fréquences en sera considérablement amplifiée.



Les couleurs du jour

   
Du samedi 18 août 2018
  au jeudi 23 août 2018


 

Période préparatoire : du 28 juillet au 17 août
Période d’activité intense : du 18 au 23 août

Phrase-clé : « Je clarifie mon rapport avec moi-même. »

  Cette Clé apporte une profonde compréhension des éléments qui vous composent. Elle vous permet de prendre conscience de la nature des énergies qui sont présentes en vous et vous aide à ne plus rien censurer ni rejeter. La première étape pour véritablement entrer en communication avec vous-même consiste à apprendre à ne rien refuser de ce qui vous habite. La culture judéo-chrétienne et ses préceptes ont fortement imprimé en vous que vous deviez tendre à la perfection. Pour cela, vous devez éradiquer de vos comportements tout ce qui n’est pas amour, lumière et bonté. La religion vous a imposé de tendre vers la perfection que constitue un dieu anthropomorphique à l’image de l’homme. Cette empreinte vous amène à refuser, nier ou vouloir supprimer tout ce qui ne vous semble pas « bien », sous-entendu que tout ce que vous ne comprenez pas et/ou tout ce qui est de l’ordre de la pulsion, de l’inconscient, de la colère ou de l’émotion violente ainsi que tout ce qui ne respecte pas la morale dictée par l’église ou la société. Cette Clé vous permet de localiser la croyance qui génère probablement le plus d’inconfort et de souffrances inconscientes en vous, celle qui consiste à penser que vous êtes composé d’une bipolarité masculine/féminine issue des représentations masculine/féminine que constituent vos parents qui vous ont forcément légué leurs propres déséquilibres. De plus, elle vous entraîne à croire que la faute vient de la femme (Ève et la pomme), ce qui amène un déséquilibre intrinsèque que vous allez devoir combattre toute votre vie. Selon cette même croyance, vous n’atteindrez l’équilibre que lorsque vous aurez mis au même niveau votre polarité masculine (active, agissante et décisionnaire) et votre polarité féminine (intuitive, sensible et émotionnelle). Cette vision est totalement erronée. Vous possédez ces deux énergies qui sont obligatoirement en équilibre puisque, dans le cas contraire, votre système organique serait défaillant et vous mourriez. 

 

    Cette croyance entraîne le fait que soit nous cherchons perpétuellement chez notre partenaire de vie ou à travers nos amis une complémentation que nous ne trouverons jamais puisque nous notre soi-disant partition est fictive, soit nous amène à entreprendre un travail sur nous-mêmes sans fin cherchant le moyen d’équilibrer quelque chose qui l’est déjà. Nous n’avons pas à nous équilibrer puisque nous sommes UN, c’est-à-dire que nous sommes les seuls et uniques à posséder les particularités physiques, génétiques et vibratoires qui sont les nôtres. Nous sommes uniques. D’un autre point de vue, cela signifie que nous constituons individuellement une unité de vie, qui possède un cheminement unique qui réalisera ou non le programme de vie qu’elle a choisi d’accomplir sur cette planète. A partir du moment où nous admettons cette idée, il n’y a plus lieu de vouloir se débarrasser des pulsions qui nous habitent et surtout nous n’avons plus peur de votre fraction inconsciente. Au point de départ de la connaissance de soi, il est essentiel de poser le principe que tout ce qui nous habite nous est utile. Nous avons probablement certaines choses à ajuster, mais ce que nous considérons comme des défauts ou des tares, ne représentent que des caractéristiques personnelles qui, prises d’un autre point de vue, aboutissent à une qualité, à une sensibilité et constituent des acquis nécessaires pour réaliser ce que nous avons à faire. Cette Clé nous introduit à cette idée et nous permet de localiser toutes les croyances et tous les systèmes philosophiques ou éducatifs qui vont à l’encontre de la pleine et entière acceptation de ce que nous sommes. Il est important de comprendre que même si quelque chose en nous nous dérange parce que cela génère dans notre vie des problèmes ou un inconfort, nous devons aimer et accepter cette fraction de notre être pour pouvoir éventuellement l’ajuster et la modifier. Nous devons comprendre que nous ne pourrons jamais nous débarrasser de ces tensions mais seulement les transformer. La négation et le refus sont des leurres. Ils ne font que renforcer ce qui nous dérange et l’inscrire encore plus profondément en nous.